logo Heart and Coeur  
Forum de l'association
Heart and Coeur
CARDIOPATHIES CONGENITALES et Cardiologie


   
 
 
                       
 
Bienvenu(e)! S'identifier S'inscrire

Recherche avancée


Sujet du post :     pacemaker et betabloquants

Envoyé par martine95 
pacemaker et betabloquants
vendredi 22 février 2013 20:08:40
bonsoir à tous et toutes
j ai 50ans cela fait 8 ans que j ai un pacemaker suite à un bloc auriculo ventriculaire
pdt 30ans j ai ete soigne contre l epilepsie(qui n etaient que les symptomes et non la cause) alors que il y a 8 ans j ai fait de nombreuses pauses cardiaques et arret cardiaque
j ai ete operee en urgence je n ai plu sjamais fait de crises d epilepsie de ma vie
apres examen il sest avere que c etait congenital que je faiasis une severe bradycardie et que l oreillette et le ventricule n envoyait plus le courant electrique necessaire au coeur de plus j ai une cardiomegalie et fuite mitrale ca fait bcp quand on vous annonce tt ca d un bloc
pendant 8ans tt allait bien mais depuis 1moi s fatigue intense coeur qui ba t la chamade maux de tete et nausees
le cardio que je vais voir me met sous betabloquants car mon rythme va trop vite en resume le pacemaker est en bisbis avec mon coeur qui bat plus vite que le pacemaker et le pacemaker voulat reguler le tout fait que tt cela me provoque des effets secondaires un peu invalidants
mais porter un pacemaker pour augmenter rythme et betabloquant pour diminuer coeur n est t il pas dangereux j ai peur que mon coeur finisse par sstopper oh ne riez pas j angoisse pourquoi le faire travailler et ralentir ensuite j ai pas envie de prendre le cardensiel j ai peur
dites moi tout rassurez moi merci à vous tous et toutes
Re: pacemaker et betabloquants
vendredi 22 février 2013 20:58:55
Bonsoir Martine,

Vous pourrez lire dans ma signature que la cardiopathie que je connais le mieux est celle de mon fils.
En dehors des opérations qu'il a pu avoir qui diffèrent de votre parcours médical, il est également sous béta-bloquant et porte un pm suite à un bav lors d'une plastie de la valve.

Bon en même temps si il faut jouer sur les mots, il prend un alpha-beta bloquant, le kredex, en bonne dose pour son jeune âge mais il lui est bien nécessaire pour l'aider à avoir de bonnes contractions.
Les cavités ont à la fois le temps de se remplir avec le pm et elles se contractent fortement pour une bonne ejection au delà des valves!

L'effet actif agit sur le muscle lui même.

A l'heure actuelle, mon fils présente une forte dilatation du VG récupérable (ce que l'on espère avec son cardio) due à une fuite tricuspide de grade III - IV gardée pendant 16 mois.
Ainsi, vous comprendrez que ce mécidament contrôle les bonnes contractions pour remodeler le muscle cardiaque bien qu'il y ait simultanément le pm pour garder un ryhtme régulier évitant la bradycardie ou autre trouble du rythme.
Selon les âges, j ne pourrai pas plus vous en dire.

Par ailleurs, il présente une nette amélioration motrice à chaque augmentation de pallier, j'écris cela comme vous parliez des effets invalidants, il existe aussi une certaine claudication selon les patients et les béta-bloquants dans les effets secondaires. Avant son opération, il en prenait un autre bien plus invalidant dans son dévelopement moteur mais nécessaire à son coeur. Ce n'est pas facile mais bien nécessaire.

Je ne suis pas médecin et j'espère ne pas avoir erroné les infos que l'on m'a donné afin de vous en dire plus, pour ma part!
Si votre cardiologue vous prescrit ce médicament, c'est qu'il est primordial à votre muscle cardiaque.
Demander lui plus de renseignement, sans forcément attendre le prochain rdv, par e-mail ou au téléphone. Il vous connait le mieux, vous et votre coeur et saura adapté son discours à votre particularité.

Bonne soirée,

Karine, maman de Yolan - 3 ans 1/2- hypoplasie du VD, CIV large, tricuspide malformée. VU (type gauche) altérant la fonction myocardique par fuite tricuspide importante.
2011: cerclage de l'AP puis DCPP + plastie tricuspide : pose d'un PM d'emblée sur BAV complet au CCML.
2012: DCPT + fermeture complète tricuspide + ouverture CIA à Necker. Suites post-op étalées sur 1 an: dysfonction très importante du VG. Bilans pré-greffe effectués mi-2013. Traitement basé sur IEC & diurétiques=> bonne récupération fonctionnelle partielle, FE autour de 36%. Changement de PM + sonde atriale & ventriculaire (pour une meilleure stimulation du VU) en mai 2014.
Re: pacemaker et betabloquants
samedi 23 février 2013 09:11:10
Bon Jour Martine, comme vous le verrez sur ma signature je suis porteur d'un Défibrillateur qui fait aussi fonction de Pacemaker puisque j'ai aussi une resynchronisation active, en fait c'est du 3 en 1, comme pour les shampoing..... Je suis aussi sous thérapeutique qui ralentit mes pulsations , ce n'est pas un bétabloquant car ce type de médicament spécifique m'est contre indiqué, mais pour ainsi dire la même chose, il fonctionne tout comme!!.
Ce qui vous arrive n'est pas banal, vos bradycardies à bas mots induisaient des syncopes qui in fine prenaient l'allure de crises comitiales appelées plus communément dans votre cas crises d'épilepsie...
Votre Pacemaker est là pour remplacer le noeud défaillant, qui par sa production électrique fait fonctionner votre coeur au mieux. Mais il faut comprendre que votre coeur garde sa production d'électricité à minima ou comme souvent anarchique; donc le pacemaker est là pour veiller qu"en cas de défaillance de votre système intégré, il donne les impulsions nécessaires au bon fonctionnement à un moment donné, le fait de faire des tachycardies est tout autre, votre coeur s'emballe indépendamment de votre pacemaker qui n'est là que pour veiller au grain au cas où par mégarde la production initiale par le noeud nodal n'entraîne plus votre coeur, ce qui se passait lorsque vous faisiez des bradycardies puis même des arrêts cardiaques; Donc les bétabloquants ne sont en rien contre indiqués avec le port d'un pacemaker, même que dans certaines pathologies où les tachycardies sont nombreuses , les patients sont mis sous bétabloquants pour ralentir le coeur, mais on implante un pacemaker pour le cas où une bradycardie maligne s’installerait, le pacemaker est un vigile qui est là pour parer à toute éventualité néfaste... J'espère avoir été clair dans les explications, bonne journée, bien cordialement , Geai.

..MALADIE ORPHELINE NON ÉTIQUETÉE A CE JOUR: cardiomypathie dilatée asynchrone hypokinétique, avec bavg complet appareillé du'un défibrillateur triple chambre. Hypertriglycéridémie majeure, asthme, bpco, syndrome de barsony-tieschendorf, syndrome des JSP, syndrome de déficience posturale (SDP) protéinorachie .
carpediem...
Re: pacemaker et betabloquants
samedi 23 février 2013 11:35:20
bonjour et merci à vous 2!
merci geai de ta reponse je comprends mieux et j ai moins peur e le prendre ce matin surtout que la dose est infime 1,25mg
il m a dit que cest pour ca que j avais maux de tete et nausees au debut j ai pris cet emballement pour des extrasystoles tant ce que je ressentais etait desagreable
cest vrai que je ne comprenais pas pourquoi d un cote mon diminuer les battements de mon coeur pour mieux les faire repartir avec le pacemaker
je voulais savoir ce qqu on n e peut pas prendre aussi comme medicaments asssocies je prenais du lexomil un quart le soir pour m endormir et aussi de l ibuprofene quand j avais mal à la tete es ce interdit ou non?comment savoir ce que je peux prendre tt n est pas indique sur la notice je suis perdue
merci beaucoup de vos reponses votre ai de m est precieuse
Re: pacemaker et betabloquants
samedi 23 février 2013 22:59:13
Bonsoir Martine 95,
Tout d'abord j'ai pour principe de ne jamais donner d'avis médical, ce pourquoi seuls les médecins ont compétence.
Je présume que vous êtes suivie par un cardiologue rythmologue, voire dans un hôpital de cardiologie.
Parfois, un deuxième avis est utile : il permet de confirmer le diagnostic et/ou de mieux comprendre sa maladie et la conduite à tenir (médicaments, quand faut-il consulter est quel est le degré d'urgence, activités possibles, etc.).
Je peux témoigner qu'un stimulateur cardiaque est capable de se battre avec une certaine efficacité contre un médicament qui provoque des ralentissements anormaux, naturellement et malheureusement il n'est pas capable de diminuer un rythme trop élevé.
Les explications communiquées par Geai sont explicites, je crois utile de vous faire part de mon expérience : appareillé d'un stimulateur cardiaque depuis 1992 (changé en 2004) en mode sentinelle, en 1994 j'ai pris par erreur 2 comprimés de Ryhtmol 300 M le matin (vers 7 H 30) au lieu de 1. Vers 9 heures après des comportements bizarres de la vue (les yeux suivaient avec retard lors des changements de direction, puis des troubles du rythme cardiaque (ralentissement évident) sont apparus, de plus en plus fréquent et inquiétant par la durée, ce qui avait conduit mon entourage à m'amener en voiture chez les pompiers de l'établissement où je travaillais, qui eux m'avaient amené en ambulance jusqu'au centre médical interne. La crise allait croissante et le premier (jeune) médecin d'abord un peu incrédule, a vu les troubles sévères sur l'ECG, suite à quoi j'ai été placé en salle de soins d'urgence, les palettes d'un défibrillateur externe mises en place et les 3 médecins étaient autour de moi. A l'apogée de la crise, le tracé ECG sur le scope se dégradait fortement et comme au cinéma, le son continu d'arrêt retentissait à plusieurs reprises. Vers 10 heures 30 la crise commençant un peu à baisser d'intensité, j'avais été transféré dans un hôpital ou je suis resté surveillé en cardiologie 24 heures.
Ce que l'on peut lire dans la littérature médicale officielle, ça peut être utile à beaucoup :
« Médicament Rythmol : Antiarythmique : groupe I (Propafénone) »
« La maladie du sinus est un ensemble de troubles du rythme cardiaque qui comprennent :
Bradycardie sinusale - la fréquence cardiaque lente du stimulateur naturel du c½ur Tachycardies - rythme cardiaque rapide Bradycardie-tachycardie - alternant rythmes cardiaques lents et rapides « Les rythmes cardiaques anormaux sont souvent aggravées par des médicaments tels que la digitaline, les inhibiteurs calciques, les bêta-bloquants et les anti-arythmiques . »
Causes ; Symptômes - Examens et tests ; Traitement : se reporter au texte intégral via le lien que je suggère que chacun lise :
http://www.dictionnairemedical.net/550_Maladie-du-sinus.html
Dans mon livre dédié à la sécurité des porteurs de DMIA, un chapitre porte sur les médicaments, la conduite à tenir en cas de doute, etc.
Salutations cordiales,
Jean Claude SALLES



Modifié 1 fois. Dernière modification le 30/12/19 19:22 par Jean Claude SALLES.
Re: pacemaker et betabloquants
mercredi 27 juin 2018 14:02:42
le berta bloquant provoque un etat de fatigue est-il obligatoire avec un pace maker
sarah29
Re: pacemaker et betabloquants
vendredi 29 juin 2018 09:46:39
Bonjour,
Ma fille a 15 ans et un pacemaker depuis qu'elle a 4 ans pour un BAV, elle n'a jamais eu aucun médicament...
Re: pacemaker et betabloquants
dimanche 8 décembre 2019 11:38:40
bonjour.
ça fait plaisir de voir des réponses à ce sujet, sur lequel je m'interroge aussi. Sans avoir de solution pour le moment, la pose de mon pacemaker étant récente, 3 semaines

pour résumer, j'ai toujours eu un rythme assez lent. Mais j'ai aussi un RAC serré, moins de 1 cm², qui ne m’empêche pas de faire des efforts. Du coup ils ne sont pas d'accord sur la nécessité d'opérer, pour l'un c'est urgent, pour l'autre ça peut attendre un peu, pour le troisième je peux vivre jusqu'à 90 ans ?!?!

mais, suite à plusieurs syncopes, on découvre des poses nocturnes, pouvant aller jusqu'à 10 secondes. On me pose un pacemaker.
2 ou 3 jours après, à l’hôpital je suis à 160 pulsations couché, alors qu’en épreuve d’effort, je suis à 130 pour 240 W.

Est-ce dû au petit épanchement que j’ai ?

On me donne un bêta bloquant, Bisoprolol 2.5. De retour à la maison, moi qui pensais avoir enfin des nuits très réparatrices suite à la découverte de mes poses, j'ai des insomnies !

Je décide de ne prendre que la moitié, soit 1.25 mg. Ça semble faire effet, je dors mieux.

2 semaines après, n'ayant jamais eu besoin de médicaments, je décide d'arrêter.

3 jours après, pour un faible effort, ou une contrariété, je reçois dans la poitrine des coups angoissants, me faisant couper l'effort, pourtant faible.
le soir même, j'ai au bout d'une heure de sommeil un horrible cauchemar, et des coups dans la poitrine qui ne s’arrêtent pas. Couché c'est pire. Mon fréquencemètre est incapable de faire la mesure tellement ça doit varier.

Je me lève, prépare mes affaire prêt à appeler les pompiers, et je rédige des consignes pour la famille sur ordi (si c'est vrai). Faisant cela, ça va déjà mieux. Mais en me recouchant, je sens à nouveau le coeur cogner, à ce point que je crains de m'endormir. Ce matin tout va bien, et j'ai décidé de reprendre la Bisoprolol 2.5

mais, je m'interroge. Pourquoi me mettre un pacemaker qui m’empêche de descendre sous 60 alors que dans mon sommeil je suis vers 47 (vérifié à l’hôpital), et me donner du Bisoprolol qui me fait descendre ?

mon appareil est-il mal réglé ?
A t-il un défaut ?
Est-ce le RAC qui perturbe ?
Re: pacemaker et betabloquants
lundi 30 décembre 2019 18:39:28
Bonjour Basile,
Seul le cardiologue rythmologue qui vous suit et à qui vous devez décrire ce que vous ressentez et quand les troubles du rythme se produisent, peut vous dire ce dont il s'agit et si le réglage de votre pacemaker a besoin d'être repris et/ou la posologie des médicaments modifiés ou le médicament changé. Normalement, les informations relatives à l'ECG mémorisées dans le pacemaker peuvent éclairer le cardiologue. Mais quand vous avez des troubles du rythme, vous pourriez utiliser un oxymètre de pouls (environ 30 euros) et un tensiomètre de poignet : noter alors les différents paramètres et la date ainsi que l'heure et ce que vous faites comme activité à ce moment ; ces informations peuvent être exploitées par votre cardiologue.
Salutations cordiales et bonne résolution de vos problèmes de santé,
Jean-Claude SALLES



Modifié 1 fois. Dernière modification le 30/12/19 19:26 par Jean Claude SALLES.
Re: pacemaker et betabloquants
vendredi 3 janvier 2020 20:18:27
merci beaucoup Jean Claude

près de 2 mois se sont écoulés. J'ai failli avancer le rendez vous qui n'est prévu que la semaine prochaine, mais ça allait mieux

côté rythme tout est rentré dans l'ordre, et j'ignore pourquoi. Était-ce l’épanchement ? Ou l'organisme qui rejette le PM ?

cependant j'ai des hauts et des bas, puis encore des hauts et des bas

en sortant de l'hôpital, j'avais 800 m à faire à pied, avec mon sac, sous la pluie. ce que j'ai fait en marche rapide sans y penser
Or une ou deux semaine après, au bout de 500 m, respiration bloquée. Pas essoufflé, carrément bloqué, douloureux. Ça a duré toute la journée au moindre effort
Je n'avais jamais eu ça avant la pose du PM. Mon RAC serré ne m'ayant jamais empêché de faire des efforts

puis les jours suivants j'ai pu augmenter les distances, 2500 m, puis 3500 m, au point de me remettre à marcher rapidement comme à mon habitude, donc sans sans y prêter attention

puis, brusquement encore respiration bloquée pour une petite distance, cependant, moins douloureux, blocage moins long.
puis le lendemain tout va bien. Je n'y comprends rien.
J'ai l'impression qu'une mauvaise nuit suffit à cela.

5 semaines après, retour à la piscine. Premières brasses machinales à vitesse habituelle : respiration bloquée au bout de quelques mètres, voile dans les yeux. L'angoisse. Je retourne lentement au bord. Puis je tente une longueur lentement. Puis une deuxième. Puis un aller retour à ma vitesse habituelle. Tout va bien. Je n'y comprends rien, comme si mon corps était devenu émotif, aux situations nouvelles, au stress, aux efforts brutaux

autre phénomène, à vélo cette fois. Mon PM n'aimait pas les cahot des pavés. Je le sentais, et j'étais pas rassuré, mon équilibre moins bon, j'avais peur de tomber. C'est passé maintenant.

tout ces soucis 2 mois après la pose en 10 mn d'un PM anodin. Qu'est ce que ça doit être pour la pose d'une valve à cœur ouvert.
Auteur:

Votre adresse électronique:


Sujet:


Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 17 plus 10?
Message:


Vous êtes sur un forum de cardiopathies congénitales, de cardiologie et de tous les dérivés en cardiologie.
Un modérateur est susceptible de supprimer, toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de discussion de la cardiologie, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi.Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978). Vous pouvez, á tout moment, demander que vos contributions sur cet espace de discussion soient supprimées mais seulement les votres et ceci, si tout est en accord avec heartandcoeur.
Il est vivement conseillé de lire la Charte du Forum Charte du Forum.

   Heart and Coeur(http://www.heartandcoeur.com) est une association qui fournit des informations fiables, des services et des ressources aux familles,aux adultes, aux enfants atteints de cardiopathies congénitales et aux professionnels. Nous tâchons d'être une source fiable sur les cardiopathies congénitales. Heart and Coeur est un site d'informations de vécu d'aide et de soutien sur les cardiopathies congénitales.
L'information diffusée sur le site est destinée à encourager , et non à remplacer, les relations existantes entre patient et médecin.





Mise a jour le 03-08-2020 / Modified On 08-2020
DAUMAL Christian, Graphic Designer, Web Developer

SIREN: 830 227 534 - SIRET: 830227 534 000 13 - Site enregistré à la CNIL: N° 1000472
Copyright Heart and Coeur
2000 - 2020 Contactez nous